Ethique et sécurité en terme de protection solaire

24 Avr 2019 | ô quotidien

Ethique et sécurité en terme de protection solaire

24 Avr 2019 | ô quotidien

Les premiers rayons du soleil pointent le bout de leur nez.

On ressort doucement nos petites robes à fleurs du placard et on troque nos bons vieux pulls pour une paire de lunettes de soleil, mais chaque année l’éternelle question de la protection solaire revient sur le tapis.

« Comment se protéger de manière éthique tout en assurant une sécurité optimale pour ma famille et moi-même face aux rayons ? »

protection solaire

Tout d’abord pour bien te protéger il faut que tu comprennes ce qu’il se passe sur ta peau quand tu es au soleil.

UV, mode d’emploi:

Je vais te parler du rayonnement solaire mais surtout me concentrer sur les UVA et UVB.

Les UVB ne pénètrent pas en profondeur, ils restent à la surface de ta peau ( l’épiderme).

Ils sont responsables de ta jolie couleur caramel à la fin de tes vacances mais ils provoquent aussi des brûlures, les fameux coups de soleil.

Les UVA eux, pénètrent en profondeur ( épiderme + derme).

Ils sont responsables des radicaux libres. (Les radicaux libres sont fabriqués en excès par les cellules sous l’effet de différents stress. Il s’agit de molécules instables d’oxygène qui prennent les électrons d’autres molécules pour s’auto-stabiliser. Une réaction en chaîne est alors provoquée, conduisant au vieillissement de la peau.)

Les UVA entraînent donc un vieillissement prématuré de la peau ( si je te dis que 4 rides sur 5 sont dues aux facteurs environnementaux … ) et une perte en fermeté sans parler des tâches pigmentaires.

Ces UVA sont aussi responsables d’une allergie bien connue « la lucite estivale ».

Bien que bénigne, elle n’en reste pas moins handicapante de par ses éruptions urticantes de petits boutons rosés sur le visage, cou, décolleté et avant bras.

Les peaux acnéiques doivent aussi se méfier du soleil car les UV provoquent un épaississement de l’épiderme et l’exposition est un facteur aggravant dans le traitement de cette pathologie.

Parlons aussi du risque de cancer cutané, dont on parle peu, mais qui est bien présent.

On estime que 50 % des personnes de plus de 65 ans auront au moins un cancer de la peau avant la fin de leur vie.

effets de l'exposition solaire quotidienne

À droite, le visage de cet homme de 69 ans a vieilli de manière accélérée sous les effets des rayons UVA , exposé à travers la vitre son camion. crédit: The New England Journal of Medicine ©2012

Alors dis moi comment me protéger ?

Les différents filtres solaires

Il existe deux moyens :

Les filtres minéraux : Ce sont des protections solaires qui laissent un film blanc sur la peau et ont une fonction occlusive, ce sont des produits ayant une très bonne tolérance pour les peaux allergiques et sensibles.

Ils reflètent avec leurs particules blanches les UVB et sont photostables.

Mais le hic … ils ne protègent que très peu des UVA…

-Les filtres chimiques absorbent le rayonnement des UVA et UVB.

Ce sont les meilleurs filtres contre les UVA.

Ils possèdent une bonne cosmeticité ( produit faciles à étaler et galéniques agréables ) mais les risques d’allergies sont possibles et la photostabilité reste variable.

schéma du rayonnement UV sur la peau

Dis-moi quelle est la différence entre SPF et PPD sur les flacons ?

-Le SPF ( Sun Protection Factor ) se mesure face au UVB.

-Le PPD ( Persistent Pigment Darkening ) se mesure face au UVA il doit être au moins de 1/3 de l’indice SPF.

Maintenant que tu commences à comprendre les mécanismes du soleil sur ta peau, je vais te parler de notre écosystème.

La question de la pollution due aux filtres solaires

Tu as dû entendre parler d’Hawai ou de la Floride qui demandent à leurs populations d’utiliser des protections solaires respectueuses de l’environnement.

Mais pourquoi ?

Le blanchissement des Coraux est un fait avéré, les causes sont humaines et naturelles ( surpêche, pesticides, réchauffement climatique).

Le blanchissement se produit lorsque la symbiose entre les coraux et leurs zooxanthelles (algues) symbiotiques s’arrête, entraînant la perte de ces micro-algues et un blanchissement rapide de l’hôte corallien (d’où le terme de «blanchissement»).

Il s’agit d’une réponse au stress par l’hôte corallien qui peut être causée par divers facteurs, mais les cas les plus graves et plus fréquents sont causés par une augmentation de la température de surface.

Les crèmes solaires ont aussi un impact , bien que moindres, sur nos récifs coralliens.

oceans

Il est donc important de choisir des solaires ayant des combinaisons de filtres n’ayant pas d’impact sur notre écosystème ( neoheliopane / uvinul ti50 / tinosorb s / parsol 1789 / eusolex 8020 / meroxyl SX ou XL / Avo Benzone / Ethylexyltriasone ) et de
refusez d’acheter des solaires contenant de l’oxybenzone ou de l’octinoxate si vous devez vous baigner en mer car ils sont toxiques pour la flore maritime.

Préférez des formules hautement biodégradables et cherchez les pastilles indiquant que la marque est engagée dans le respect de l’écosystème.

solaire caudalie

La jolie marque française Caudalie par exemple, a choisit de regrouper tous les critères énoncés et se trouve facilement en pharmacie.

5 conseils supplémentaires pour une exposition au soleil responsable

Enfin, pour terminer ce billet, évitez de vous exposer aux heures les plus chaudes de la journée et je vous conseille fortement de vous équiper, vous et vos enfants, de maillots anti UV ainsi que d’investir dans de vraies lunettes solaires efficaces. Sans oublier de vous couvrir la tête, avec un chapeau ou une casquette afin d’éviter les insolations. Et de bien boire de l’eau afin de ne pas vous déshydrater et d’éviter le coup de chaud.

Merci Alice pour cet article très complet et enrichissant que je compléterai avec une « charte » du bon usage de la protection solaire.

Ma charte pour une exposition solaire sereine

Choisir un indice solaire 50 n’est pas une option pour les peaux très blanches et …. les autres.

Les risques sont bien présents pour les peaux mates bronzant facilement.

On commencera donc ses vacances avec un fort indice (50) et on diminuera éventuellement à un indice 30 ( pas moins) pour les peaux ayant un phototype moins fragile.

Les peaux laiteuses resteront sur un indice 50 durant l’été. #teamblanchette

On appliquera sa crème sur l’ensemble du corps toutes les 2h et/ou après chaque baignade.

En spray, en lait, en crème, en gel… de nombreuses galéniques existent désormais pour pouvoir convenir à tous. On évitera toutefois les produits contenant nano-particules, potentiels perturbateurs endocriniens et agents polluants, voir parfums dans certains cas.

  • Pour cela on apprend à lire les étiquettes. Les listes INCI sont obligatoirement affichées sur les contenants.
  • Donc si on hésite, on ne télécharge pas une appli, on fait des recherches.
  • Si tu ne fait pas d’allergie aux huiles essentielles par exemple et que ton produit est pointé du doigt à cause de ces molécules c’est vraiment dommage de s’en passer. ( je ne pense pas qu’on retrouve des huiles essentielles photo sensibilisantes dans les solaires hein.)
  • On ne réutilisera pas son tube entamé en hiver pour aller au ski.

Non.

On se servira d’un autre produit NEUF.

Pourquoi?

Les filtres solaires étant assez fragiles et peu stables, l’exposition aux éléments et aux températures élevées ne permettront pas de garantir une protection maximale.

Pour une fois, on jettera son tube même entamé et on en achètera un qui n’aura pas subit les aléas climatiques au fond de notre sac de rando ou notre cabas de plage.

Mer, montagne ou campagne… même combat! Tous le monde se protégera de la même manière! Et par temps voilé aussi!

Enfin, on se protège également en ville, en mettant une crème multifonctions qui évitera ainsi le vieillissement prématuré de la peau. On retardera ainsi l’apparition de vilaines taches pigmentaires sur le visage, le cou, le décolleté et les mains!

Plus d’excuses pour ne pas se protéger n’est ce pas?

Dans le prochain article, je te parlerai de la préparation au soleil et comment guérir des « accidents » de soleil.

Tu veux en lire un peu plus sur le sujet d’aujourd’hui?

https://www.google.fr/amp/s/amp-sante.lefigaro.fr/actualite/2012/06/12/18370-visage-qui-illustre-ravages-uv-sur-peau

https://mrmondialisation.org/blanchiment-du-corail-comment-un-phenomene-rare-est-devenu-la-norme/

0 commentaires

C'est espace est dédié à tes remarques ou questions mon colibri, je serai ravie de te répondre

Hello petit Colibri!
Si tu es ici, c'est parce que le BIEN-ETRE t'intéresse et que tu es en quête d'une reconnection avec les merveilleux trésors que la Nature met gracieusement à notre disposition.

Newsletter

Recherche