Mes Fails Zéro Déchet

13 Fév 2018 | ô quotidien

Mes Fails Zéro Déchet

13 Fév 2018 | ô quotidien

Parce que la vie d’un Colibri n’est pas uniquement ponctuée de réussites, je te livre ici ce qui n’a pas fonctionné pour moi.

Ton expérience sera peut être différente de la mienne, peut importe.

Ce qui compte c’est d’essayer et de s’adapter, de ne pas (se) juger et de ne pas (se) culpabiliser….J’ai mis un long moment à le comprendre.

L’Amour et la Bienveillance en sont la clé.

La Mind Map de la famille Zéro Déchet

Faisons donc ensemble le tour des pièces de la maison:

Dans la salle de Bains:

Shampoing Solide Lamazuna:

Formidable expérience avec ce shampoing solide. J’ai pu enfin passer d’un lavage de cheveux quotidien à un lavage un jour sur deux, le tout combiné au passage à la coloration végétale au Henné…. 6 mois de bonheur, et puis les poux s’invitèrent à la maison pour un squattage de tête chez ma fille…et moi! Nous partagions le même shampoing: grosse erreur!

Et au même moment ça n’a plus été, je ne reconnaissais plus mes cheveux et ils regraissaient de nouveau très vite. J’ai donc changé pour le shampoing clean équilibrant au tilleul de la marque allemande Santé qui fut bien, mais pas top ( au contraire de l’après shampoing qui est une vrai réussite pour moi), puis le Khadi Amla qui me grattait affreusement la tête. Et pour cause, la présence de gel d’Aloé Vera auquel je suis allergique, (je viens seulement de capter qu’il y en avait dedans) je suis désormais au Khadi Neem ( qui est un merveilleux antipelliculaire et anti parasitaire) que je supporte mieux mais que j’alterne avec le shampoing solide Pachamamai Notox, mais je vais finir mon flacon et ne plus en reprendre. Les flacons ont donc refait surface dans notre salle de bains.

Déodorant Lamazuna:

Inefficace malgré un long temps d’adaptation, il fallait bien que je me détoxifie des nombreuses années de déo classiques…. mais énorme FAIL.

Déodorant fait Maison:

Hyper efficace, mon homme l’ayant adopté en hiver (l’été il faut le conserver au frigo car il fond malgré la présence de cire d’abeille, autant dire que c’est pas pratique du tout en voyage). J’ai du arrêter d’en mettre à cause d’une allergie….au bicarbonate de sodium… Je pensais que c’était parce que le bicarbonate était en grains trop gros mais je prenais celui de qualité pharmaceutique qui est plus fin que l’alimentaire…

Déodorant Clémence et Vivien:

Top efficacité là aussi, odeur hyper agréable, texture fondante,parfait! Je prenais celui à la menthe ( super frais) mais….re-plaque bien rouge, je ne pouvais plus rien supporter, obligée donc de m’avouer vaincu par le bicarbonate.

Rendez vous dans un prochain article pour vous parler de ma solution actuelle 😉

oriculi:

Très bien pour l’hygiène des oreilles (top pour les enfants par exemple) bien que je me sente obligé d’essuyer au mouchoir en papier mon pavillon auditif, du coup c’est loin d’être écolo, mais ça rest acceptable. En revanche, gros raté pour le démaquillage des zones difficiles à atteindre comme  le dessus des cils pour enlever l’excédent de mascara ou pire, rectifier le trait d’eyeliner… à ce jour je n’ai toujours pas trouvé de solutions, et je vois vraiment pas comment me passer de cotons tiges pour le coup.

le dentifrice:

J’en ai essayé un paquet! seul constat, ça ne mousse pas et ne laisse pas l’haleine fraiche et comme je souffre de parodontite c’est très compliqué en période de crise. Pour les enfants, c’est le même constat, et pire encore…c’est mauvais,je ne comprends pas pourquoi on leur colle des arômes partout!  Nous restons donc aux dentifrices de pharmacie Elmex et Parodontax, au bon gout de … dentifrices.

Dans la Cuisine:

L’épicerie en vrac et les sacs de pesée:

Le truc le plus chronophage que j’ai pu expérimenter… au bout d’un an de course poursuite au meilleur prix et des achats morcellés dans 3 endroits différents j’ai abdiqué le printemps dernier, je m’épuisais… quand aux sacs, je n’ai jamais réussit à prendre l’habitude de les transporter dans la grande surface… MEGA FAIL! Maintenant je fais quasiment toutes mes courses en grande surface,en une seule fois, le bio s’étant démocratisé. Je fais de sacrées économies sur le budget alimentaire et sur mon précieux temps aussi…ça me permet de m’offrir le luxe de me former.

Le Compost:

On a essayé de garder nos épluchures sur le balcon dans un bac avec couvercle et chéri les emmenait à son boulot ayant un composteur sur place…il l’a fait 2 fois, l’odeur de décomposition dans la voiture étant intenable…

je cherche toujours une solution, j’ai fait une demande auprès de notre copropriété… à suivre…

Le papier Essui Tout: 

J’ai abdiqué après l’énième crise de nerf de l’Homme qui galérait avec une lingette microfibre à éponger un liquide quelconque par terre…

Je fais en sorte d’éviter de m’en servir et nous avons diminuer la quantité de notre stock, ce qui est quand même une petite victoire.

Les mouchoirs en papier:

Y a pas moyen que je m’y mette, NO WAY…déformation professionnelle oblige… tu te mouches, tu jettes…

Les gouters industriels emballés:

Je sais pas comment c’est chez vous mais ici les enfants sont comme la plupart des enfants… j’ai donc lachement abandonné la partie quand, après des dimanches passés à pâtisser pendant des heures, je me suis rendue à l’évidence… un Pitch ou des madeleines ça passe mieux… et je ne suis pas obligée de finir le gateau qui traine depuis des jours ( je suis pas une fana de gâteau moi ). Résultat, le matin et au petit déjeuner c’est brioche industrielle ( la galère de faire une bonne brioche) et Nocciolata. Pour les gouters à l’extérieur c’est gouters emballés individuellement…  (surtout avant ou après les activités sportives, parfois tu n’as pas le choix si tu ne veux pas que ton gamin mette de la pâte a tartiner dans ses cahiers, ou mange une brioche toute sèche).

Les yaourts à la yaourtière:

Personnes n’en aime le goût ici, ni la texture… J’ai essayé un nombre incalculable de recettes…et comme j’essai de limiter le lait de vache… c’était encore pire avec les laits végétaux… MEGA FAIL!

Dans la trousse de Maquillage:

Mascara Zao Make Up:

Je l’ai utilisé pendant 2 ans, voulant à tout prix maitriser ma conscience…mais ça pique au démaquillage, ça laisse des particules dans les yeux et on ne voit même pas que j’en ai car ça ne me volumisait pas. On me demandait tout le temps si j’étais malade car on ne voyait pas mon regard… J’ai même essayé l’huile de ricin pour les fortifier et les faire pousser mais je ne supporte pas d’avoir un corps gras sur les yeux…ma prédisposition aux allergies n’aide pas vraiment je pense. mes cils très clairs non plus… depuis 3 mois je suis repassé au mascara cra-cra… et j’ai arrété de culpabiliser. Cela dit c’est un excellent produit et je le conseille à mes clientes à la pharmacie. C’est juste que moi je suis hyper réactive quoi…

Voir la lumière au travers des nuages… rester positif en voyant le chemin parcouru.

Voici mon expérience, j’espère qu’elle vous donnera des pistes pour avancer vers un monde plus vert… mais que ça ne ternisse surtout pas votre façon de voir les choses.

Nous avons grandit dans un environnement en plein changement, difficile pour nos corps et nos esprits de s’habituer à de nouvelles choses.

L’essentiel à mes yeux est de suivre son coeur, puis sa raison. J’estime que je n’ai pas à culpabiliser pour tout ce que j’entreprends. Ces « erreurs » m’ont permis de me mieux me connaitre et je trouve déjà en soi que c’est une formidable raison d’avoir fait ce chemin…

Je serai ravie de connaitre vos expériences ratées en terme de zéro déchet… à très vite!

0 commentaires

C'est espace est dédié à tes remarques ou questions mon colibri, je serai ravie de te répondre

Hello petit Colibri!
Si tu es ici, c'est parce que le BIEN-ETRE t'intéresse et que tu es en quête d'une reconnection avec les merveilleux trésors que la Nature met gracieusement à notre disposition.

Newsletter

Recherche