Pourquoi j’ai fait la marche pour le climat ?

17 Mar 2019 | ô quotidien

Pourquoi j’ai fait la marche pour le climat ?

17 Mar 2019 | ô quotidien

Ce samedi 16 Mars 2019, j’ai participé à la marche pour le climat comme 30000 lyonnais ( chiffre annoncé par les organisateurs) accompagnée de ma fille de 6 ans et demi et d’amies.

Pour être honnête, tout s’est décidé très vite et sans l’invitation de mon amie je n’y serai pas allée.

mes peurs

La peur de la foule, des manifestants hostiles, la présence de forces armées, très peu pour moi… et puis cette impression de ne pas être légitime, comme toujours, de ne pas faire assez… Je ne suis pas vegan, je fais mes courses en supermarché, je trie comme je peux, j’achète des fringues chez Primark à mes gosses, etc… la sensation d’être hypocrite dans mes choix de vie…

Sauf qu’après quelques années à essayer de faire le maximum, à m’être épuisée à faire tout un tas de petits pas et bien j’ai fais de nombreuses marches arrières et vous savez quoi? C’est toujours mieux que nos dirigeants qui ne font rien, qu’humainement nous faisons bien tout ce que nous pouvons à notre échelle.

mes réflexions

Je ne suis pas pour l’intégrisme, à tous les niveaux, et je préfère mettre en lumière de petites actions qui auront une importance toute particulière pour celui qui va la faire plutôt que de fustiger ceux qui semblent ne rien faire…

Je ne vous énumèrerai donc pas les actions que je fais et celles que je ne fais pas.

Je ne vous pointerai pas du doigt pour les mêmes raisons.

J’aimerai juste que vous réfléchissiez à ce que vous pouvez mettre en place concrètement dans votre vie, qui soit simple pour vous.

Pour moi, ce fût cette marche… qui réunissait à la fois les petits et grands acteurs de l’écologie.

J’ai finalement décidé d’y prendre part, d’abord parce que OUI, je l’aime ma planète.

La perspective de passer du temps avec mes amies pour une cause qui nous tient à coeur a aussi été un bon moteur.

Et puis il y a les enfants, ceux à qui nous allons laisser un environnement pollué et dans un piteux état. Par ce geste, nous leur prouvons que nous les aimons, et qu’il leur faudra, eux aussi, faire preuve de courage pour essayer de faire survivre leur environnement, et transmettre ainsi ce combat aux générations futures.

Et puis, au final, j’ai encore fait péter des barrières et j’ai surmonté ma peur de la foule et des actions « coup de poing ».

Ce fût un moment très agréable, pacifiste, non oppressant, et même avec les gendarmes en tenue de tortues ninja comme dirait mon amie Estelle, je me suis sentie à ma place, dans une énergie positive de renouveau, à l’image des arbres en fleur en plein centre ville…

Je pense renouveler cette action si je suis capable d’y prendre part et j’emmènerai mon grand avec moi car il a émit ce souhait.

J’ai vu que beaucoup de villes proposaient une marche pacifiste en marge de la marche du siècle à Paris.

Tout n’est pas encore foutu…

0 commentaires

C'est espace est dédié à tes remarques ou questions mon colibri, je serai ravie de te répondre

Hello petit Colibri!
Si tu es ici, c'est parce que le BIEN-ETRE t'intéresse et que tu es en quête d'une reconnection avec les merveilleux trésors que la Nature met gracieusement à notre disposition.

Newsletter

Recherche