Bien vivre ses règles

19 Mai 2019 | Féminité

Bien vivre ses règles

19 Mai 2019 | Féminité

Dans cet article je vais te parler de règles, de ragnagnas, de lunes, de menstrues.

Voilà c’est écrit noir sur blanc, j’ai perdu au moins 10 lecteurs/trices et tu sais quoi je m’en fiche!

uterus en fleur

Alors oui cet article n’aura pas le prix de la rédaction de l’année, là encore, peu importe, puisqu’en plus je suis assez « remontée » sur le sujet.

Je veux vous exprimer MA vérité, celle que le sang, ce fluide qui coule dans nos veines et notre utérus, n’est pas le moins du monde quelque chose de dégeulasse! (Expression entendue au comptoir de l’officine dans laquelle je travaille depuis plus de 15 ans je le rappelle).

Les règles, un tabou, une honte…

C’est une situation commune. Chaque jour travaillé m’amène potentiellement un lot de femmes désespérées et honteuses…. franchement, y a de quoi avoir honte?

J’en ai marre que ce soit un tabou, qu’une femme me dise à demi-mots qu’elle est « indisposée » en s’excusant du mot et de la gêne occasionnée ( personnellement je ne suis pas gênée car c’est un état physiologique, par contre elle l’est la plupart du temps) et qu’elle me demande en fait comment être soulagée de sa douleur.

Nous sommes en 2019, nous avons accès à énormément d’informations grâce aux nombreux médias dont nous disposons: internet, les livres, l’éducation sexuelle, le planning familial, les cercles de paroles comme les tentes rouges, etc… c’est une chance!

Alors déjà, sache que je ne vois pas en quoi nous devrions avoir honte de parler de ce sang qui s’écoule de notre utérus chaque mois, parce que WTF, c’est quand même comme ça que la Nature est faite … et si notre espèce n’a pas évolué pour nous faire nous passer de menstruations c’est qu’il y a bien une raison à tout ça?

Menstruations, le miracle de la vie

L’utérus est un émonctoire au même titre que le foie ou la peau. Tu t’imagines stockant des substances toxiques dans ton organisme telles des bombes à retardement? Voilà à quoi servent les règles: faire place nette au prochain cycle, une chance de donner la vie, un système d’auto nettoyage. Bon, il est vrai que ça ne se passe pas toujours bien mais cela fera l’objet d’un prochain article. Je reste intimement convaincue qu’en se focalisant sur les bienfaits de ce phénomène naturel nous le vivrions mieux.

Réussir à s’aménager du temps pour soi dans ces moments là, ou passer du temps entre femmes à discuter de nos corps, de la vie qui passe ou simplement se reposer et dormir… nos ancêtres avaient tout bon!

la femme cyclique

Etre une femme, c’est être un être cyclique.

C’est ce qui nous différencie des hommes, qui eux, ont une énergie linéaire.

Nous avons des variations hormonales, des énergies et des émotions diverses en nous et vous savez quoi c est un super pouvoir! Alors, oui, c’est un peu compliqué parfois de gérer nos émotions, mais comment tu gères une puberté masculine qui revient tous les mois toi? C’est pas un super pouvoir de réussir à faire ça toutes les 3 semaines?

Tantôt créatrice, tantôt guerrière, tantôt maternante et tantôt associale… oui, nous sommes femmes, et nous avons potentiellement le pouvoir de porter la vie ( je dis bien porter car évidement pour faire un bébé il faut toujours un homme et une femme jusqu’aux dernières nouvelles, so cliché!).

Pourquoi continue t’on de voir des pubs de protections hygiéniques avec du sang bleu, à moins que nous soyons sorties d’Avatar ou que nous soyons la Schtroumfette je n’en vois pas l’intérêt.

L’ expression « t’as tes règles ou quoi? » dès qu’une femme OSE ouvrir sa bouche pour exprimer son mécontentement, je ne peux plus l’entendre non plus, que ce soit dans la bouche d’un homme, et même pire, dans celle d’une femme!

Ne serait il pas temps de se serrer les ovaires entre nanas et de se sentir reliées les unes aux autres, justement par ce point commun que nous avons: perdre du sang tous les mois à un moment donné de notre vie!

livre inspirant feminite

Heureusement que quelques femmes commencent à dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Preuve en est la popularité de mon article sur mes lectures ayant comme sujet la féminité. Un deuxième article paraitra prochainement pour le compléter car en une année, de jolis ouvrages sont sortis et m’ont passionné.

Vous êtes de plus en plus nombreuses à vous interroger sur ce qu’est « être une femme » en 2019. Je ne peux que vous recommander ces lectures car, encore aujourd’hui, je me réfère à ces ouvrages si réconfortants. J’ai enfin pu mettre des mots sur certains maux grâce à eux. J’ai découvert que non seulement j’avais un sexe, mais qu’en plus j’avais le droit, le pouvoir même, de prendre du plaisir à vivre avec lui!

C’est quand même pas rien!

Je suis convaincue que plus nous libèrerons la parole, plus nous apprendrons aux futures générations qu’avoir ses règles est merveilleux et mieux elles seront vécues.

Accompagnons nos filles, expliquons l’importance des menstruations à nos garçons et apprenons leurs à se respecter mutuellement… c’est cela qui fera la différence!

kit de survie des regles

Je crois que tu as compris le message que je voulais faire passer. Maintenant que cela est posé, parlons très concrètement des « protections féminines » ( cette expression est d’une laideur je trouve, mais comment l’exprimer autrement? J’attend tes suggestions en commentaires tiens!)

le marché des protections féminines

Voici un petit résumé du marché des protections féminines grâce à ces infographies:

infographie règles

Voilà les produits toxiques qu’on nous vend à coup de pubs pourries et sous couvert d’une protection sans faille…

On ne te parle JAMAIS des mycoses vaginales, et autres joyeusetés qui vont avec l’usage de ce genre de produits à la fois dangereux pour nous mais aussi pour la planète car, oui, on aime l’usage unique dans notre société consumériste c’est tellement plus simple que de réutiliser des produits déjà existants non? On te les bourre de parfums de synthèse qui ne servent qu’à masquer des odeurs provoquées par des couches de plastiques ou autres produits néfastes. Tant qu’à faire…

infographie de la marque plim

500 ans pour dégrader nos protections… 500 ans!

la coupe menstruelle

Voilà pourquoi j’ai tenté l’expérience de la cup!

Pas de chance pour moi ça n’a pas été hyper concluant puisque j’ai du m’en servir pendant 6 mois… utérus rétroversé puis pose de stérilet, je n’étais pas hyper confortable avec ce moyen là.

Trop de pression dans le bas ventre, mais elle m’a permit de découvrir différemment mon corps et d’apprivoiser ce sang si puissant! Je m’en sers uniquement pour me baigner soit 7 j/an approximativement et pour une durée très courte.

Attention toutefois car j’ai déjà eu au comptoir des accidents de stérilet/cup, je pense du coup arrêter complètement.

serviette lavable plim

Je suis donc passé progressivement aux protections lavables

et là…. le bonheur!

J’ai discuté avec une jeune femme sur le stand de Plim dans un salon bio il y a 5 ans … depuis, je suis toujours fan de mes protections que j’ai acheté au fur et à mesure. Douceur et bonne absorption, il n’en fallait pas moins pour me convaincre. Alors, oui, il faut laver et faire sécher… mais en terme de confort c’est inégalé! Et tu sais quoi? Il n’y a aucune mauvaise odeur…

culotte de regles fempo

Enfin, ça c’était avant de passer aux culottes de règles…

C’est comme un aboutissement dans ma vie de femme en fait.

On a tout: le confort, le coté pratique ( plus de pression qui gêne, plus de mouvements désagréables), et l’efficacité!! La mienne me convient parfaitement pour la nuit ou pour un jour de flux moyen. Et puis quand tu sais que tes règles arrivent, c’est toujours plus sécurisant car le flux est hyper variable d’une personne à une autre.

J’ai une culotte Plim en coton et deux de chez Fempo en matière stretch, hyperes confortables. Je vais d’ailleurs continuer d’investir car oui, celà a un coût mais bon, mes serviettes lavables sont toujours aussi efficaces au bout de 5 ans… ( il suffit de suivre les recommandations d’entretien).

En fonction de votre flux vous devrez changer plus ou moins de culottes par jour. À vous de voir…

Je te met tous les liens, à toi de voir ce qui te conviendra, je ne suis pas rémunérée par les marques pour que je parle d’elles, je te raconte mon histoire… à toi de te créer la tienne!

PS: les culottes de règles existent même en taille XXS pour les jeunes filles et en XXL pour les femmes pulpeuses… plus d’excuses pour ne pas essayer donc! Elles ont également des formes différentes donc teste plusieurs marques pour ta morphologie.

J’espère que tu auras été guidé avec cet article. Je te donne même le lien d’un article qui avait éclairé ma lanterne à l’époque, celui de la morue moderne qui tape là où ça fait mal. Je voulais la remercier pour son franc-parler et la qualité de son travail.

les femmes et leurs regles

0 commentaires

C'est espace est dédié à tes remarques ou questions mon colibri, je serai ravie de te répondre

Hello petit Colibri!
Si tu es ici, c'est parce que le BIEN-ETRE t'intéresse et que tu es en quête d'une reconnection avec les merveilleux trésors que la Nature met gracieusement à notre disposition.

Newsletter

Recherche