Hello mon colibri !

Lorsque les beaux jours reviennent, l’envie de s’exposer au soleil est quasi irrépressible. Et c’est bien normal, notre corps réagit beaucoup à sa lumière. Aujourd’hui, focus sur l’indispensable vitamine D que l’exposition au soleil nous procure. On fait le point !

Cet article est le premier d’une série de 3, rédigés en collaboration avec ma collègue Alice (@mummyandcosmetics sur Instagram). Elle est la meilleure chroniqueuse qui soit pour aborder ce sujet de l’exposition au soleil, la prévention, la protection et la réparation si besoin.

Les vertus de la vitamine D : pourquoi est-elle indispensable ?

La vitamine D est notamment connue parce qu’elle nous procure un bien-être général. Mais comment cela fonctionne-t-il ? En quoi les journées ensoleillées nous rendent de bonne humeur ?

Certaines études scientifiques ont mis au jour que la vitamine D pourrait avoir une importance dans le phénomène de la dépression, jouant un rôle sur les neurotransmetteurs du système nerveux. Il est vrai que lors des journées hivernales, les UV n’ayant pas une portée assez longue, ils ne joueraient pas leur rôle de fixation des vitamines. Dans les années à venir, nous en apprendrons certainement beaucoup plus sur cette vitamine dont le mécanisme ne nous a pas encore dévoilé tous ses mystères.

On sait également que la vitamine D aide à assimiler la vitamine A, autrement appelée « rétinol » (un actif bien connu en dermo-cosmétique pour combler les rides). Le rétinol est nécessaire à la formation du calcium et donc entre autres au processus de croissance. Il permet ainsi de maintenir une bonne calcification des os et des dents.

La vitamine D n’a alors pas une action isolée et va même pouvoir contribuer au maintien d’une bonne immunité, conjointement à la vitamine C.

Où trouver la Vitamine D ?

Une fois qu’on comprend tous les bienfaits que la vitamine D nous apporte, on réalise l’importance pour notre santé d’en consommer régulièrement.

Les sources naturelles de Vitamine D sont assez rares et seulement 20% de nos apports en vitamine D proviennent de notre alimentation. On la retrouve notamment dans l’huile de foie de poisson, les sardines, les harengs, le saumon, le jaune d’œuf, les produits laitiers.

vitamine-d-exposition-soleil-2

Personnellement, je n’y vois que le cauchemar des Végans et des gens soucieux d’éviter la surpêche et les problèmes écologiques qu’elle entraîne. C’est également compliqué pour les personnes voulant se passer de produits laitiers pour diverses raisons. De plus, la quantité de vitamine D absorbée par ces biais reste difficilement mesurable.

Il existe tout de même quelques sources végétales de vitamine D (mais l’absorption reste à nouveau compliquée à connaître) : levures, champignons, céréales, huiles végétales, légumes verts crus.

Avec une absorption si faible, il est donc intéressant et important de se supplémenter. C’est d’ailleurs une tendance à la hausse que je peux remarquer au comptoir de l’officine. Et sur ce point, je veux attirer votre attention sur les protocoles à suivre.

De plus en plus de médecins prescrivent des compléments en vitamine D. Leurs protocoles sont aléatoires, allant d’une fois par trimestre à une fois tous les 15 jours. Bien évidemment, le produit prescrit peut faire la différence.

Cependant, la vitamine D est liposoluble, c’est-à-dire qu’elle va être stockée dans les cellules adipeuses de notre organisme, rendant potentiellement cette vitamine toxique en cas de fort surdosage.

vitamine-d-exposition-soleil-1

La dose quotidienne pour un adulte varie de 200 à 400 UI. Les ampoules « flash » proposent entre 80 000 et 200 000 UI…

De mon point de vue, il est indispensable de démarrer une supplémentation en vitamine D après un examen biologique qui reste très peu prescrit par les médecins. Est-ce parce que le coût de cet examen reste à la charge du patient ? L’idéal serait de faire un bilan complet auprès d’un micro-nutritionniste avant tout.

Où peut-on alors trouver de bons compléments alimentaires sur le marché ?

J’ai ma petite préférence pour la forme liquide de vitamine D d’origine animale, à prendre en gouttes sous la langue chaque jour. Les Végans préféreront la vitamine D d’origine végétale bien sûr. Il faudra ajuster les doses et ne pas se calquer sur les doses de vitamine D « traditionnelle » car l’assimilation est différente.

Les laboratoires spécialisés en micronutrition Nutergia et Pilèje en possèdent dans leur catalogue, mais il en existe encore d’autres que je n’ai pas testées.

Tu l’auras compris, je préfère cette démarche quotidienne plutôt qu’une dose massive mal gérée.

S’exposer au soleil : la meilleure source de Vitamine D ?

Malgré la nutrition et la complétion, l’idéal selon moi pour un bon apport en vitamine D reste l’exposition au soleil, chaque jour, de manière raisonnée, une dizaine de minutes vers midi. C’est en effet la meilleure source naturelle de vitamine D avec une bonne assimilation par notre organisme.

Cependant, je ne suis pas la seule à me préoccuper des conséquences d’une exposition à cette heure-là. Le soleil regorge aussi de dangers et c’est ce que nous verrons dans la suite de cette chronique en trois articles.

Tu retrouveras donc à suivre la deuxième partie sur comment trouver un produit solaire sain, puis la troisième partie qui permettra de prévenir et soulager les méfaits du soleil au naturel.

A bientôt mon colibri, prends soin de toi.

Si tu veux en savoir plus sur la vitamine D :

https://www.maxisciences.com/vitamine/vitamine-d-effets-sources-carence-qu-est-ce-que-c-est_art39505.html

et

https://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/les-complements-alimentaires/les-principaux-complements-alimentaires/les-complements-correcteurs-de-l-alimentation/la-vitamine-d/depression-le-role-de-la-vitamine-d

vitamine-d-exposition-soleil-pinterest

%d blogueurs aiment cette page :