« Qu’est-ce qu’on mange ce soir ? », combien de fois entend-on cette phrase quand on est comme toi sûrement une maman débordée ? Cette question, posée par les enfants et/ou le partenaire, peut nous hérisser le poil si on se sent dépassée. C’est pourquoi Eva m’a demandé de venir vous livrer dans cet article des astuces et des conseils sur le sujet de la planification des repas.

Je pense que planifier les repas à l’avance est une excellente idée pour le bien-être de toute la famille. Le gain de temps est considérable au moment de passer à la réalisation, les économies financières sont là si on s’organise correctement pour faire ses courses. La sérénité revient et c’est toute la famille qui en bénéficie.

De plus, lorsque tu décides d’entamer un rééquilibrage alimentaire suivi par ta conseillère en naturopathie, tu peux te sentir perdue par les changements à opérer. Mais lorsque tu prends le temps de t’organiser et d’inclure ces modifications dans ta planification de repas, c’est le succès assuré !

Je vous présente donc les étapes qu’il serait bon de suivre pour une planification des repas optimisée, c’est parti !

 

planification-repas-naturopathie-pin1

 

 

 

L’inventaire

Avant de vouloir programmer une semaine (voire plus) de repas, il est essentiel de faire l’inventaire de tout le stock de nourriture dans tes placards, ton frigo, ton congélateur, ton jardin.

Eh oui, avant de faire de nouveaux achats, le mieux est d’utiliser ce que tu as déjà en ta possession. Ça évitera de gaspiller ce qui arrive à péremption et qui risquerait de terminer à la poubelle. Ça évitera aussi des achats inutiles et ça donne une base pour trouver des idées !

Pour un inventaire efficace, tu peux utiliser un fichier (papier ou informatique) que tu as déjà prérempli avec tes aliments courants puis rayer ce que tu n’as plus, ajouter ce qu’il y a en plus… Ou bien tu fais comme moi et tu notes à chaque fois ce que tu trouves dans chaque catégorie inventoriée (oui, j’aimerais bien me faire un fichier prérempli, c’est au programme !)

 

La planification

Pour planifier ses repas, on peut avoir recours à différentes méthodes. Pour commencer, va télécharger le planificateur de menus hebdomadaire, freebie qu’Eva a créé pour toi ! Commence par trouver les recettes que tu peux faire avec ce que tu as déjà dans tes placards. Et si tu manques d’idées, tu peux avoir recours à différentes aides.

 

Les applications ou les sites web

Il existe de nombreux outils qui peuvent te faire gagner du temps pour planifier tes menus. Notamment des sites internet ou des applications. Je ne vais en citer que quelques un.e.s ici :

  • menuhebdo.com est un site et une application qui permet de piocher parmi des milliers de recettes déjà présentes sur internet et de planifier tes repas. Les listes de courses sont également disponibles en fonction des recettes choisies.
  • La fabrique à menus du site mangerbouger.fr : tu choisis le nombre de jours que tu veux programmer, le nombre de personnes dans le foyer, quels repas tu veux préparer et ça te donne une liste complète de repas à suivre. Tu n’as plus qu’à faire tes courses et cuisiner ! Petite remarque personnelle : j’aime pouvoir choisir plus par moi-même, donc je me sens frustrée quand tout est prêt et proposé comme sur ce site – mais ça peut donner quelques idées.
  • Jow : une application que j’ai testé une fois qui propose aussi des recettes toutes prêtes et qui surtout fait ensuite la liste de courses correspondante et grâce à laquelle tu peux passer directement commande dans ton drive habituel s’il est inclus dans la liste (et il y en a beaucoup maintenant !). J’adore le fait de passer la commande au Drive directement, mais je me sens également frustrée d’avoir si « peu » la main sur le choix des menus. C’est très personnel car pour certaines personnes, la surprise et la nouveauté ne sont pas un problème !

Il en existe sûrement plein d’autres, mais je ne t’ai pas fait une revue exhaustive de ces outils, à toi de trouver celui qui te convient !

Dans cet esprit-là, tu as aussi peut-être un robot qui t’aide à cuisiner (peu importe la marque, il en existe tellement). Il est sûrement connecté ou bien tu as accès à un site avec plein de recettes disponibles. N’hésite pas à aller le consulter !

 

Le classeur ou le fichier avec tes recettes testées et approuvées

Le bon vieux cahier de recettes familiales, notées à la main ou imprimées depuis les sites ou blog de recettes. Avec les annotations et les tâches faites pendant la préparation 😉

Il peut être rangé par catégories : entrées, plats complets, accompagnements, desserts, goûters, apéros…

Tu peux le feuilleter une fois de temps en temps pour te rappeler une recette que tu faisais souvent il y a quelques semaines et que tu as laissée de côté.

Ce qu’il y a de bien avec ce genre de classeur ou fichier personnel, c’est qu’en général on y range seulement les recettes déjà testées et approuvées par la famille. On sait alors que ça devrait plaire à tout le monde.

Bien sûr, tu peux aussi maintenant utiliser les outils numériques pour te créer ton fichier recettes. Par exemple si tu utilises déjà Trello ou Notion, tu peux faire des tableaux par catégories et insérer les liens des recettes sur internet directement !

 

Le « brainstorming » familial

Une autre idée pour commencer la planification de ta semaine de repas, c’est de demander à chaque membre de la famille quel repas il aurait envie de manger dans les jours à venir ! Ainsi, ce n’est pas toi qui réfléchis à tout et puis tu es sûre de faire ultra plaisir à ton enfant, ton conjoint pour ce repas-là ! Bon, par contre, en effet, ton enfant risque chaque semaine de te réclamer des crêpes ou des pâtes ! Mais après tout, pourquoi pas ? Et ça te simplifie la vie !

 

La liste de courses

Après la planification, il est important de passer à la liste de courses. En effet, partir en courses (ou préparer son Drive – entre semaines surchargées et conditions sanitaires, on s’adapte !) sans liste préparée à l’avance est un grand risque de revenir avec au moins ¼ de produits non utiles pour la semaine et surtout d’avoir oublié l’ingrédient essentiel pour la recette de demain ! (oui, oui, ça sent le vécu !)

Alors, reprends ta liste des menus pour la semaine, et repas par repas note ce dont tu as besoin. N’oublie pas de réfléchir à ce qu’il te reste dans la liste d’inventaire que tu as faite auparavant. Ne note que ce qui est utile et essentiel ! N’oublie pas non plus les aliments récurrents basiques (beurre, lait, desserts) qui pourraient ne pas être notés sur ta liste de menus.

Une habitude à prendre également est d’avoir toujours une liste de courses en cours d’écriture. En effet, dès qu’un aliment essentiel est terminé, le noter sur la liste de courses. Ainsi, quand tu prépares tes achats, tu ne risques pas de l’oublier. Et si jamais, en fonction de tes prévisions pour la semaine à venir, tu n’en as pas besoin, n’hésites pas à l’enlever de la liste !

Avoir une liste de courses bien faite et bien complète permet vraiment des économies sur ton budget alimentation car tu évites un gaspillage phénoménal !

 

Les courses en pleine conscience

Quand tu te rends dans ton magasin alimentaire (ou sur le site de commande en Drive), penses à avoir bu de l’eau ou bien mangé avant. En effet, faire les courses le ventre vide engendre souvent des achats compulsifs absolument évitables. Et prend le temps de bien choisir les aliments que tu vas mettre dans ton panier. Les récurrents comme les nouveaux pour une recette spécifique. Soit tu les connais déjà et tu es sûre qu’ils correspondent à tes besoins, soit tu prends le temps d’observer l’étiquette pour vérifier qu’ils correspondent à tes valeurs (nutrition, bio, goûts de la famille…).

 

La préparation des repas

Un autre sujet parfois épineux quand on parle de la planification des repas, c’est le moment de leur préparation.

 

Le batchcooking

Cette méthode dont on entend beaucoup parler depuis quelques années consiste à préparer en une seule fois pour la semaine toutes les recettes ou les bases des recettes des repas. Tu peux par exemple t’y coller le week-end, moment où tu as peut-être plus de temps. Ainsi, chaque soir tu n’as plus qu’à assembler, à réchauffer. On trouve notamment une grande quantité de livres sur le sujet dont tu peux t’inspirer.

 

La cuisine en grande quantité

Tu peux également adopter la cuisine en grande quantité. Ainsi tu prépares double de repas et tu peux congeler la moitié de ta préparation pour une semaine à venir ou un soir d’imprévu. Tu peux aussi cuisiner un peu plus afin d’avoir de quoi préparer la gamelle du lendemain midi pour le travail.

 

Un mix de tout ça

Et bien entendu, tu peux mixer ces deux méthodes en fonction de tes habitudes familiales. Pour ma part, je n’arrive pas encore à me mettre au batchcooking pur (qui m’intéresse pourtant beaucoup) car j’ai du mal à trouver une longue plage de temps dans mon week-end pour le faire. Alors je tente de temps en temps de préparer plusieurs repas à la fois ou bien pour des repas qui nécessitent la même base, je cuis en plus grande quantité le féculent ou les légumes correspondants.

 

 

Les 5 astuces naturo d’Eva

Pour t’aider à aller plus loin dans la préparation et la planification de tes repas, Eva te donne des conseils pour faire entrer la naturopathie dans ton quotidien. N’oublie pas non plus de consulter les articles du blog sur l’alimentation hypotoxique et sur les 18 facteurs qui font baisser ta vitalité. Tu auras ainsi toutes les bases pour de meilleurs repas qui faciliteront ton bien-être !

Voici les conseils d’Eva :

  • bien choisir ses huiles (colza et olive, bio, vierge et de première pression à froid) pour l’équilibre des acides gras
  • adopter la cuisson vapeur et au four afin de limiter la consommation de toxiques
  • assaisonner avec du sel aromatisé type Herbamare, du gomasio et des épices pour diminuer sa consommation de sel
  • varier sa consommation de laits végétaux afin de diminuer sa consommation de produits laitiers de vache (digestion facilitée, réduction des inflammations et de la production de « colles » qui encrassent notre organisme au long court)
  • augmenter sa consommation d’eau et de tisanes pour hydrater notre organisme et faire circuler plus facilement les toxines

 

Pour conclure, je voudrais surtout te rappeler que ces astuces sont là pour t’aider et pas pour te mettre une pression supplémentaire. C’est une façon de faire que tu peux tester progressivement si cela t’intéresse mais elle ne doit pas ajouter de la charge mentale à ton quotidien de femme déjà bien chargé. Nous sommes toutes différentes et les rythmes familiaux sont très hétérogènes alors garde en tête que tu dois d’abord t’écouter toi et faire ce qui te semble juste pour toi et ta famille.

N’hésites pas à poser tes questions en commentaires pour compléter cet article !

 

Je suis Evelyne, rédactrice web freelance au service des mamans entrepreneures qui veulent profiter de leur famille tout en faisant briller leur entreprise au travers de leur communication écrite. Je rédige donc des articles de blog, des pages de site web, des contenus pour les réseaux sociaux, des ebooks, des newsletters. Mes domaines de prédilection sont la parentalité, le bien-être et l’univers de la femme dans son ensemble. N’hésite pas à venir me suivre sur Instagram (@evietcompagnie) et sur mon site internet http://www.evietcompagnie.fr 

%d blogueurs aiment cette page :